Off Kultur

BAXTER DURY + MARIE FLORE (FEVRIER 2015)

OFFKULTUR BAXTER DURY AFF
Coproduction L’Autre Canal Nancy et OFF Kultur

Carte LAC : Prévente 12€ / Porte 17€
Normal : Prévente 17€ / Porte 20€

 

/// BAXTER DURY ///

« Formidable songwriter pop doublé d’un grand entertainer, Baxter Dury revient avec un quatrième album passionnant et vicelard.  » (Les Inrocks)

« Un chouchou, voilà ce qu’est pour nous Baxter Dury. » (Magic)

« Difficile de ne pas se laisser séduire par le songwriting malin du Britannique. » (Tsugi)

« It’s a Pleasure brille par ses mélodies sinueuses, sa mélancolie alanguie, son sens du drame nuancé par des bons mots qui arrachent des sourires.  » (Next-Libération)

« Le chanteur britannique Baxter Dury sort son 4e album et profite du succès de son précédent opus pour conquérir à nouveau la France. » (Le Monde)

« Baxter Dury est de retour et c’est un plaisir. » (Le Figaro)

« (…) paroles savoureuses, mélodies d’une efficace simplicité, et des drôles de rencontres entre guitares électriques et synthétiseurs au bord du court-circuit. » (Rolling Stone)

« Une pop-psyché avec ses choeurs féminins, un songwriting hors du commun, son chant mâché et sa tronche d’ange tombé dans la bière (…) » (Nova)

« Depuis plus d’une décennie, Baxter Dury partage avec nous une partie de sa zénitude en même temps que son génial songwriting. » (Indie Rock Mag)

« Sex & drugs & rock’n’roll ». Un refrain entêtant devenu avec le temps une maxime (un cliché ?) universelle. Pourquoi y faire allusion ? Simplement parce qu’il est difficile de parler de Baxter Dury sans évoquer son père Ian, icône de la scène punk britannique de la fin des seventies. Le fils a donc de qui tenir même si musicalement il a su franchement se démarquer de son célèbre et excentrique paternel. Baxter pratique en effet une pop iconoclaste et spontanée, libérée de toutes références écrasantes. Après deux albums restés confidentiels, le jeune homme (plus si jeune que ça d’ailleurs, le fiston affiche cette année 42 printemps) accède à la reconnaissance avec un troisième effort au succès conséquent, Happy Soup, paru en 2011 chez Parlophone, le label des Beatles.
2014 est donc l’année de son quatrième opus : It’s a pleasure, publié cette fois chez PIAS. On y retrouve la marque de fabrique de l’auteur : des vignettes pop courtes où les mélodies sinueuses sont portées par une instrumentation simple et une voix qui rappelle parfois le flegme so british de Jarvis Cocker. L’univers de l’artiste est drôle, subtil et révèle un sens inné de l’observation de ses contemporains. A fil des écoutes, une évidence s’impose : Baxter Dury est un des artistes à voir impérativement sur scène en 2015.

/// MARIE FLORE (FR) ///

« Une belle plante jamais urticante, et envoûtante comme l’opium. » (Les Inrocks)

Une enfance bercée par Simon et Garfunkel et Leonard Cohen donne à Marie-Flore l’envie d’apprendre la guitare en autodidacte. Très vite son talent pour la composition attire l’attention. Son premier album By The Dozen révèle une approche à la fois sophistiquée et viscérale du format pop. A découvrir.